Muscler son cheval

une marche latérale

Comment muscler son cheval ?

Plusieurs raisons peuvent amener une personne à prendre la décision d’apprivoiser un cheval. Que soit pour des travaux champêtres, des courses et autres, votre cheval aura besoin d’une certaine robustesse pour pouvoir répondre à vos demandes. C’est pour cette raison la silhouette de votre cheval se modèlera en fonction de la discipline qu’il devra pratiquer.

Le but de tout cavalier est d’avoir un cheval qui détient des muscles performants, qui pourront lui permettent d’être actif sur de long terme. Afin de parvenir à cela, il faut exercer certains exercices à votre cheval, afin d’assurer la musculation de certaines parties de son corps, tels que: les fesses, les hanches, les bustes, les genoux et les cuisses. Votre cheval n’a pas besoin d’aller dans une salle de sport, de haltères, de squat ou faire la gym pour sa musculation.

Votre cheval à besoin d’avoir des tissus musculaires aptes pour toutes activités physiques. Vous avez la possibilité de lui faire l’exercice nommée  » fitness », qui est  un ensemble d’activités destinées à maintenir la forme physique par des exercices pratiqués à l’aide d’appareils.

Nous avons l’existence de plusieurs exercices pour assurer la musculation de votre cheval. Bien muscler, celui-ci, pourra vous donner satisfaction pour tout type de compétitions et de travaux. Comment muscler son cheval ? Au travers de cet article, nous allons vous faire part de quelques exercices qui pourront aider votre animal à avoir des muscles robustes.

Quels exercices pour muscler son cheval ?

Muscler son cheval

Comment voulez-vous que votre cheval soit ? Le développement des muscles de celui-ci, tiendra compte des exercices physiques que vous pratiquerez avec votre animal. Parler d’exercices physiques, vous en avez en grand nombre. Le choix vous est donner d’appliquer le ou les exercices physiques qui vous semblent plus efficaces pour le développement des tissus musculaires de votre cheval.

L’entraînement est donc à l’origine d’une prise musculaire, mais ce remodelage n’est possible que si on laisse le temps au muscle de se régénérer. Le surentraînement ne permet pas au muscle de cicatriser entre deux efforts : c’est la blessure assurée ! À l’inverse, des entraînements trop espacés ne permettront pas de réelle prise musculaire. Le secret d’un entraînement réussi repose donc sur un exercice régulier, mais sans excès.

Vous avez besoin de réussir les différents exercices que vous aller imposer à votre cheval pour le développement de ses muscles ( fesses, hanches, cuisses, ceinture abdominale, les bustes, le genou, etc.). Alors, il faut une parfaite répétition de ces exercices de manière cohérentes avec de la discipline. Car, des répétitions de ces exercices seront très nécessaires pour votre cheval.

  • Muscler son cheval en balade

Faire des balades au pas en terrain varié avec votre cheval, est le meilleur exercice pour assurer le développement de ses muscles de manière harmonieuse et efficace. Cet exercice favorise de manière efficace l’amélioration du poids du corps de votre cheval, pour un renforcement musculaire parfait. C’est aussi un exercice qui permet à votre animal de travailler sur ses différents articulations lombaires et autres.

Avec des muscles bien étirés votre cheval pourra être à l’abri des contractions de muscles. Pour cette balade, il est bon d’opter pour un terrain comportant plus de dénivelés. Avec ces balades au pas en terrain varié, vous avez l’avantage de travailler sur le cardio de votre cheval son abdominale ainsi que la perfection de ses coudes.

En plus de cela, sachez que les dénivelés contribuent à un excellent moral de votre animal de compagnie. Si vous avez aussi la possibilité de faire des marches au pas dans des cours d’eau, n’hésitez pas. Vous pourrez aussi varier les différents exercices lors des montées, en demandant à votre cheval de faire des pas de recule lors des descentes. Avec ces balades, vous mettez votre cheval à l’abri des contractions.

  • Muscler le dos de son cheval

Tic chez le cheval : comprendre, prévenir
Nombreux sont les exercices, qui peuvent vous aider à muscler le dos de votre cheval. Cette musculation de dos passe tout d’abord par celle des abdominaux de votre cheval. Comment muscler ces abdominaux ? Trois exercices vous aideront à donner à votre cheval des abdominaux efficaces et robustes.

Ce sont : « La descente d’encolure », qui est un très bon exercice pour la musculation des abdos du cheval. Tout en baissant la tête, le ligament supra épineux du cheval se tend et le dos se remonte. Et cela permet de faire étirer les différents muscles de cette partie du corps de votre cheval. Le deuxième exercice est « le reculer ».

C’est un exercice lent qui a beaucoup de vertus pour la musculation de votre cheval. Il permet donc à votre animal de se muscler parfaitement. Le dernier est « les sauts de puce ». Ils sont très bons pour faire travailler les abdominaux de votre cheval grâce aux flexions-extensions très rapides et rapprochées. Ils vont permettent aussi de travailler le bas du dos de votre animal.

  • Les déplacements latéraux

Les déplacements latéraux sont tout simplement géniaux pour muscler les chevaux car ils sollicitent la plupart des muscles du cheval : les fessiers, les abdos, les pectoraux, les muscles situés autour du garrot… Bref, que vous soyez dresseur confirmé, cavalier de loisir ou encore cavalier de CSO pure souche, n’hésitez pas à inclure les déplacements latéraux dans votre programme de travail !

N’hésitez pas à alterner les différents exercices, par exemple quelques pas d’épaules en dedans au trot suivies d’un allongement du trot avant de revenir sur quelques pas d’épaules en dedans, et ainsi de suite. Vous pouvez également demander une cession à droite, marcher droit sur quelques foulées (voire aucune :p), puis demander une cession à gauche, et ainsi de suite de manière à former un zigzag.

  • Muscler son cheval en longe

Le travail en longe consiste à faire la musculation des pieds de votre cheval. Muscler votre cheval ne s’arrête pas simplement au dos, à l’arrière-main et à l’encolure. Un bon travail de fond dans une attitude naturelle sera encore idéal pour une amélioration parfaite des muscles de votre cheval ainsi que de son souffle.

Au-delà de l’aspect de musculation, les exercices physiques offrent aussi d’autres avantages à votre animal. Nous avons par exemple une diminution des graisses au niveau du corps de votre cheval. Ceux-ci permettent aussi à votre animal d’avoir une parfaite position de départ lors des compétitions. Pour un cheval en parfaite condition physique, un trotting de plus de 20 minutes ne devrait pas être un souci pour lui.

La longe est une bonne option d’exercice physique pour reconditionner votre cheval avec un peu d’embonpoint ou qui reprend tout juste le travail. Le passage à cheval sera ainsi moins brutal et moins éprouvant pour le cheval. C’est donc un excellent exercice pour faire tonifier les parties abdominales de votre cheval et lui permet d’avoir une colonne vertébrale et un buste solides et éviter une contraction lors des exercices.

Barres au sol surélevées

Pour muscler la région du garrot ainsi que les abdominaux de votre cheval, vous pouvez lui faire passer des barres au sol surélevées. Faites le en surélevant les deux côtés de la barre, soit en surélevant un seul côté (en gros, surélever la première barre à droite, la deuxième barre à gauche, la troisième barre à droite, et ainsi de suite).

C’est un exercice qui peut se faire au pas ou au trot, à condition de bien de bien les travailler. Franchissez ces barres dans le calme, et demandez pourquoi pas une extension d’encolure légère pour en démultiplier les bienfaits.

Attention, cet exercice peut perturber les chevaux au début, aussi commencez par des barres au sol toutes simples, et surélevez-les progressivement, de 10 cm au début jusqu’à 40cm voire plus lorsque votre cheval maîtrisera parfaitement l’exercice et améliora ses contractions musculaires.

Autres types d’exercices

CHEVAL

Au-delà de ces trois différents exercices qui sont les plus récurrentes et qui permettent à votre cheval d’avoir des muscles tendus et des groupes musculaires robustes, vous pouvez ajouter d’autres exercices physiques, comme les barres au sol surélevées, les transitions, les déplacements latéraux, le gainage les lignes de mécanisation, et les lignes de mécanisation.

Les déplacements latéraux : ce sont donc des déplacements qui permettent de mettre en mouvement les fessiers, les abdos, les pectoraux, qui sont des muscles situés autour du garrot du cheval. Ils assurent leur musculation.
Quant aux transitions, elles assurent aussi la musculation de l’animal. Surtout lorsqu’elles sont rapprochées. Exercices parfaits pour dynamiser un cheval froid à la jambe. Les barres au sol surélevées permettent de muscler la région du garrot et les abdominaux du cheval.

Faites ce type d’exercice en faisant passer votre cheval par des barres au sol, en surélevant un seul côté ou en surélevant des deux côtés de la barre. Ce sont des exercices physiques qui peuvent se faire au pas ou au trot. Il suffira simplement pour vous de bien régler les distances entre les barres. Vous devez donc mettre en pratique ces différents exercices pour sculpter la morphologie de votre animal.

Et l’alimentation dans tout cela ?

Est il possible pour votre animal d’exercer de manière parfaite des exercices de musculations si celui ci n’est pas bien nourrir ? Sans une ration alimentaire adapté à votre animal, il sera impossible pour votre animal d’exercer de manière exacte les différents exercices.
Car, nous savons que tout type d’animal qui a un ventre plat, c’est à dire mal nourrir ne peut être efficace et performant. Votre cheval a besoin d’avoir des calories afin de répondre parfaitement. Apportez donc à votre animal une alimentation équilibrée, contenant les aliments indispensable pour le développement des muscles lors des différents exercices.