Le poisson rouge en aquarium

Le poisson rouge

Poisson rouge en aquarium 

Le poisson rouge en aquarium – Parler d’aquarium, c’est faire le choix d’une race de poisson. Nous avons l’existence de nombreuses races de poisson. Parmi celles-ci, nous avons les poissons rouges. Animaux très beaux, les poissons rouges sont idéals pour l’animation de votre bassin extérieur ainsi que pour les étangs.
Peu coûteux par rapport à d’autres races de poisson, il existe plusieurs espèces de poissons rouges de petits poissons comme de grande taille.

Ils peuvent avoir divers couleurs. A savoir, le rouge, le jaune, l’orangée, le blanc, … Agréable pour le plaisir de vos yeux.
Le poisson rouge ne cohabite pas avec n’importe quelle espèce de poisson. Celui-ci, a besoin de soins très spécifique, d’aliments, d’un bassin profond et aussi du volume d’eau important. Suivez-nous au travers de cet article, afin d’avoir plus d’information sur le poisson rouge.

Le poisson rouge : qu’est-ce que c’est ?

Le poisson rouge
Appelé aussi « Carassius auratus », le poisson rouge est l’animal le plus fréquemment présent dans les bassins extérieurs. Poisson d’eau douce, il appartient à la famille des Cyprinidés. Il en existe à l’état sauvage.
D’un régime alimentaire, omnivore, il est prêt à consommer tout ce qui tombe dans sa mangeoire. Raison pour laquelle, on l’appelle souvent « poisson poubelle ». C’est donc un poisson facile à élever.

De manière générale, il a une taille moyenne de 20 cm.  Cependant, il existe d’autres spécimens qui peuvent aller jusqu’à une taille comprise entre 30 et 40 cm. Il se déplace lentement et qui peut se nourrir de quelques insectes et animaux aquatiques. Sa reproduction se faire de manière rapide.
Espace et l’équilibre sont importants pour son bien être à l’intérieur d’un bassin.

Une surpopulation dans un bassin peut perturber l’équilibre et le faire disparaître. Pour sa durée de vie, il peut vivre jusqu’à une trentaine d’années, si les conditions de son épanouissement sont réunies. Il existe plusieurs variétés de poissons rouges. Parmi ces variétés, on a de gros ou petits poissons rouges, qui n’ont pas les mêmes caractéristiques.

Quelles sont les différentes variétés de poissons rouges et leurs caractéristiques ?

Le poisson

Nous avons l’existence de plusieurs variétés de poissons rouges. Voici donc quelques-unes :

  • Le Shubunkin

Le Shubunkin est similaire au poisson rouge commun, mais plus petit et plus coloré. C’est un poisson qui aime vivre dans une eau douce, à faible courant et peu mouvementée. Il existe trois variétés de Shubunkin : le Shubunkin américain, le Shubunkin de Bristol et le Shubunkin de Londres.

Le Shubunkin américain est plus fuselé et moins pourvu en longueur de nageoire que le Shubunkin de Londres, qui est un peu plus petit avec une nageoire caudale plus courte, moins large et moins lobée, que le Shubunkin de Bristol.

Poisson rouge de bassin, le Shubunkin Bristol, résiste au froid mais pas aux fortes gelées. Il se nourrit des larves de moustiques, des algues et aussi des petits éléments enfouis dans le sol.
Si vous êtes dans une région froide, il sera préférable de le mettre en aquarium durant l’hiver, pour un minimum de 20 litres d’eau par individu. Vous pouvez nourrir votre Shubunkin avec des granulés et aussi des légumes cuits hachés. Il a un cycle de vie de 20 ans.

  • L’Oranda

L’Oranda est identifié par une excroissance granuleuse sur la tête, appelée le capuchon. Il est de plusieurs variétés de couleurs, tels que : le noir, rouge, orange, bleu, chocolat, blanc, rouge noir et blanc, noir et blanc, tricolores et calicot.
Vous pouvez trouver un poisson rouge bleu et aussi un poisson rouge blanc, d’espèce Oranda. Lorsque le capuchon grandit énormément, cela peut couvrir les yeux de l’Oranda. Alors, celui-ci peut devenir aveugle ou être handicapé pour la vue.

L’un des soins les plus spéciaux qui devrait être donné est au niveau du capuchon parce qu’il est vulnérable aux infections multiples. Il existe plusieurs espèces : l’Oranda Pompon, le nagate Oranda, le Calico Oranda, l’Oranda blancs à capuchon rouge, etc. poisson rouge bleu ou d’autres couleurs, celui-ci possède des nageoires très longues et d’apparence délicate.

Au regard de sa grande calotte sur la tête, l’Oranda est devenu l’un des poissons rouges les plus populaires. Il peut atteindre entre 20 et 31 cm. c’est un poisson au corps large et long, avec une queue longue divisée en quatre.
Pour son installation, sachez qu’il accepte moins la concurrence alimentaire avec des espèces de poisson plus vives. Alors, vous pouvez le conserver avec des poissons rouges semblables ou avec d’autres espaces qui ne sont pas trop remuantes.

  • Le Comète

Le Comète est le plus facile des poissons rouges. Souvent en couleur rouge et blanche argenté, on le trouve aussi en couleur jaune, orange ou intégralement rouge. C’est un poisson rouge jaune et peut avoir d’autres couleurs. Il a une queue plus longue que celle des poissons classiques.
Vous trouverez qu’il n’y a pas de distinction entre l’espèce mâle et femelle, car ils se ressemblent beaucoup. Le Comète peut atteindre une taille comprise entre 40 et 60 cm, mais restera petit si vous l’élevez en aquarium.

Poisson paisible, non agressif, facile à élever, très robuste, celui-ci est peu exigeant au niveau de la température d’eau (0 à 30°C). Pour son installation, il faut un aquarium de taille suffisant, car le Comète a besoin d’espace (au moins 50 litres d’eau). Ayant un caractère grégaire, son élevage se faire en groupe.

Comptez donc 5 à 6 Comètes pour au moins 50 litres d’eau, et au moins 10 litres par individu. C’est un poisson qui cohabite avec les autres poissons d’eau douce. Vous pouvez même l’associer avec le poisson rouge japonais. Il a un cycle de vie de 7 à 14 ans, lorsque les conditions sont réunies.

  • Le poisson combattant rouge

Le poisson combattant rouge vit 3 à 5 ans. C’est un poisson populaire avec un corps de couleur rouge. Celui-ci possède des nageoires bordées d’un lisère bleu clair qui sont totalement développées. Le poisson combattant rouge à une taille qui fait environ 6,5 cm avec sa queue.
C’est un poisson rouge commun. Ayant un caractère irascible et intolérant, il est conseillé de mettre un seul combattant mal dans un aquarium. Poisson rouge de bassin, il peut vivre avec d’autres poissons pacifiques en aquarium communautaire.

L’aquarium doit être chauffé et vous devez le nourrir tous les jours, voire deux fois par jour. Pour un poisson combattant rouge seul dans un aquarium il faut un volume d’eau entre 8 et 10 litres.
Excellent sauteur, évitez de laisser votre aquarium ouvert. Dans la mesure où vous désirez faire une reproduction en aquarium, alors prenez un poisson combattant rouge mâle avec au plus 3 femelles. Evitez de mettre une seule femelle.

Pour un aquarium de 3 poissons combattants rouges 1 mâle et 2 femelles), il faut un volume d’eau d’au moins 50 à 60 litres. Si les meilleures conditions sont réunies, il peut vivre jusqu’à 8 ans. Le poisson combattant rouge est omnivore. Vous pourrez donc le nourrir avec lyophilisée que congelée, ou même vivante.

  • Le poisson rouge à queue de voile

Le poisson rouge à queue de voile possède une double nageoire caudale. Il n’existe pas dans la nature. C’est un type de poisson rouge idéal pour un débutant en aquariophilie. Espèce mâle comme femelle ceux-ci ont une taille comprise entre 10 et 30 cm. C’est un poisson rouge sociable, qui peut parfois grignoter les queues voilées de leurs congénères. Le poisson rouge à queue de voile est un poisson rouge commun et aussi un poisson rouge de bassin.
Omnivore, le poisson rouge à queue de voile est l’un des poissons qui produit plus de déchets, donc salissant. Gourmand et toujours en quête de nourriture, celui-ci aime fouiller dans le sol, ce qui peut conduire parfois à des remue-ménages de votre aquarium.

  • Le poisson rouge céleste

Le poisson rouge céleste peut mesurer entre 10 et 20 cm. C’est un poisson sensible à la température et idéal pour un aquarium.  Il lui faut un aquarium de volume compris entre 75 et 100 litres. Il est possible de mettre deux poissons rouges célestes dans un aquarium, mais l’idéal c’est d’opter pour un groupe de 5 individus au minimum.

Sa vie dans un aquarium demande une bonne oxygénation et aussi une bonne filtration de celui-ci. Evitez les décors coupant sur l’aquarium de peur que cela ne coupe ses nageoires. Ne voyant pas trop bien à cause de ses yeux, il est bon de ne pas l’associer avec des poissons trop vifs. Il ne possède pas de nageoire dorsale. C’est un poisson omnivore.

  • Le poisson à nez rouge

Poisson Grégaire idéal en aquarium communautaire, le Nez rouge peut être conseillé au débutant en aquariophilie, car celui-ci est facile à maintenir en aquarium. Il peut se partager un aquarium avec d’autres espèces de poissons grégaires, comme le néon bleu.
Le poisson à nez rouge préfère les eaux douces et acides. Il est résistant aux chaleurs estivales de l’aquarium. Cependant, il faut éviter de le maintenir en permanence à une température supérieure à 26°C.

L’acclimatation du poisson à nez rouge dans l’aquarium est un moment très délicat. Cette opération peut provoquer un grand stress et engendrer la célèbre maladie des points blancs, dont il est particulièrement sujet. Comment réussir l’acclimatation ?

Pour la réussite, veuillez placer le sac dans le bac pendant une vingtaine de minutes, ensuite mettre l’eau de l’aquarium dans le sac de transport à petite dose, c’est-à-dire gouttes à gouttes. C’est un mélange qui doit se faire très lentement.

Il est important de placer un ou deux racines de mangrove ou de tourbière dans l’aquarium, pour ressembler à son environnement naturel pour son bien-être. Gardez une grande zone dégagée dans le bac afin de permettre au poisson à nez rouge d’avoir un peu d’espace pour nager en banc. Poisson rouge de bassin, il a une reproduction difficile à réaliser en aquariophilie.

  • Le poisson rouge et noir

Le poisson rouge et noir est une variante du Carassius auratus. C’est un poisson qui peut facilement se conserver dans un aquarium. Poisson rouge commun, Il se reproduit très rapidement lorsqu’il y a une plante dans son espace. Omnivore, il s’adapte à tous les aliments.

Vous pouvez donc lui offrir des aliments en flacons, en bâtons, ou en palettes flottants ou coulantes. Les aliments congelés sont aussi recommandés, comme les larves de moustiques rouges (la convoitise). Le poisson rouge et noir peut cohabiter avec d’autres espèces de poisson. C’est un poisson qui n’est pas exigeant, mais il faut s’assurer que l’eau est de qualité.

  • Le poisson rouge chinois

Le poisson rouge chinois peut atteindre jusqu’à 30 cm à l’âge adulte. Son lieu de vie idéale est le bassin extérieur. Il peut aussi vivre dans un aquarium d’au moins 100 litres pour un seul poison. Il aime les eaux douces et est un poisson rouge commun grégaire.
Il peut vivre à deux, mais de préférence un groupe de 5 au minimum dans un aquarium est idéal. Il est omnivore. Il lui faut un aquarium qui possède une bonne filtration et aussi une bonne oxygénation.

  • Le poisson rouge à tête de lion

Le poisson rouge à tête de lion est l’un des poissons rouges les plus originaux. Son nom est dû à la bosse qu’il possède sur sa tête. C’est un poisson rouge de bassin qui ne possède pas de nageoire dorsale. Ce qui lui permet de rouler sur lui-même lorsqu’il veut changer de direction.
Il n’aime pas rester seul, raison pour laquelle, il aime vivre dans un banc.

Il est donc conseillé de mettre au moins deux poissons rouges à tête de lion, afin d’éviter que celui-ci s’ennuie. Le poisson rouge à tête de lion est un poisson rouge commun. Il en existe de plusieurs couleurs.  Il a une taille comprise entre 20 et 25 cm. Dans un bocal, il a une croissance bloquée.

  • Le poisson rouge japonais

Les poissons rouges japonais sont semblables aux poissons rouges. Ce sont des poissons robustes, dotés d’une longévité et qui ont un solide appétit. Il en existe de plusieurs variétés (le télescope, le ranchu, le ryukin, etc.).
Poissons d’eau douce, ils consomment tous types de nourriture existants, comme les paillettes, les granulés, les petites proies vivants, les frais ou surgelés. Ils ont une taille comprise entre 10 et 20 cm selon les variétés.
Le poisson rouge japonais a un cycle de vie compris entre 10 et 15 ans. Un aquarium rectangulaire avec un volume d’eau de 50 litres est nécessaire pour un bon épanouissement de votre poisson rouge japonais.

Savez-vous pourquoi votre poisson rouge reste au fond de l’aquarium ?

rouge

Votre poisson rouge peut rester au fond de l’aquarium pour diverses raisons :

L’eau est de mauvaise qualité 

Si vous constatez que ces gros ou petits poissons rouges restent au fond de l’eau et que ces différents signes apparaissent : des nageoires striées en rouges, des ouïes prennent une couleur rougeâtre ou violacée.
Cela peut signifier que l’aquarium possède une teneur en ammoniac ou en nitrites élevé. Dans de pareille circonstance faites une vérification du Ph de l’eau. S’il est supérieur à 7 alors faites le remplacement de la moitié de l’eau de votre aquarium. Il peut arriver aussi que l’eau devienne froide et ne contienne pas suffisamment d’oxygène.

Votre beau poisson dort 

n’ayant pas de paupière, le poisson mâles comme femelle ne peut pas fermer les yeux. Alors, lorsqu’il a besoin de se reposer et que la lumière est faible, il cesse alors de bouger. Il est possible pour lui de dormir n’importe où dans l’aquarium et notamment au fond.

Votre poisson a un problème de stress 

Ce stress peut être à l’origine de plusieurs situations : les bruits forts, la mauvaise qualité de l’eau, mauvaise alimentation, surpeuplement, poissons agressifs, etc. ce stress peut aussi développer certaines maladies chez votre poisson rouge, comme la vessie natatoire. Dans ce cas, il se sent plus alaise au fond de l’eau.

Est-il possible que la peau de mon poisson devienne rouge blanc ?

Il existe des espèces de poissons rouges, qui ont la couleur rouge blanc (Le Shubunkin). Mais, si auparavant votre poisson n’avez pas cette couleur, que sa peau devient rouge blanc. Ne soyez pas inquiet. Votre poisson n’est ni malade ni qu’il est en train de muter. Sachez que ce phénomène de changement de couleur est normal.

Le poisson rouge a la capacité de changer plusieurs fois de couleurs durant sa vie. Et cela en fonction de son environnement de vie. Il peut aussi pâlir s’il se sent stressé, s’il vit dans un espace sombre, lorsqu’il vieillit et aussi lors des variations de température. Cependant, s’il survient des points blancs sur le corps de votre poisson, alors cela n’est pas bon. Cela pourrait être la maladie des points blancs.

 Existe-il un poisson rouge à gros yeux ou aux yeux globuleux ?

Oui, nous avons l’existence d’une espèce de poisson qui est caractérisé par de gros yeux. C’est le télescope. C’est un poisson qui fait partie des races de poisson rouge et de variété commune.
Il est de la couleur noire, avec de gros yeux qui sortent des orbites. Au cours de son évolution, la couleur noire devient grise.

Il est robuste et a la capacité de supporter des températures très basses. C’est donc un poisson idéal pour les bassins extérieurs.
Un peu fragile à cause de ses yeux et pratiquement aveugle, évitez donc de l’associer dans un aquarium avec des poissons très actifs. Il faut au minimum un aquarium de 40 litres pour un poisson.

 Mon poisson rouge à gros ventre : Que dois-je faire ?

Si vous constatez que votre poisson rouge à gros ventre, il pourrait s’agir de l’hydropisie. Si c’est le cas, sachez que votre poisson rouge est malade. Vous devez donc réagir rapidement. C’est une maladie qui se présente par un ventre gonflé. Et cela peut être causé par plusieurs problèmes de santé, plus ou moins graves.

Le poisson rouge possède une certaine quantité de sel dans son corps. Et son niveau de sel est de manière générale plus élevé que celui de l’eau, c’est-à-dire de l’aquarium. Pour que le sel qu’il possède, soit toujours supérieur à celui de l’eau votre poisson rouge absorbe le sel par expulsion de l’eau.
Et cela se faire grâce à ses reins. Or, il peut arriver que ses reins n’arrivent plus à fonctionner normalement. Ainsi, il ne pourra plus se débarrasser de toute la quantité d’eau qui arrive dans son corps. Il se mettra donc à se gonfler.

Cela peut être causé par une infection bactérienne, une blessure qui laisse passer trop d’eau dans son corps, une mauvaise hygiène de l’eau ou une alimentation inadaptée. Au-delà de cette maladie, d’autres symptômes peuvent aussi accompagner le gonflement de ventre, la perte de couleurs, la perte d’appétit, les troubles respiratoires, l’apathie, les écailles hérissées, les yeux exorbités, etc.
Cependant, si c’est une femelle, le gonflement du ventre pourrait signifier que votre poisson rouge est sur le point de pondre des œufs. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire.

Quel bassin pour mon poisson rouge ?

bassin

Le bassin que vous devez choisir devrait être adapté aux différents besoins de votre poisson rouge afin de lui permettre de se développer et de se sentir bien. Votre bassin pour un poisson rouge doit avoir une bonne profondeur.
Cette profondeur pourra assurer la protection du poisson contre le froid en période de gel, de la chaleur en période estivale et des prédateurs. Pour ces gros ou petits poissons rouges, comptez au moins 80 cm de profondeur. Si possible 1 m.

Le volume d’eau du bassin doit être aussi suffisant. Vos poissons rouges vont grandir. Et certains pourraient atteindre jusqu’à 40 cm. Alors, prévoyez 0,2m3 par poisson. Vous devez aussi tenir compte des espaces de poissons avec lesquels vos poissons rouges cohabitent. Par exemple l’esturgeon a besoin de 20m3 d’eau.

Il faut un bon entretien de votre bassin pour poisson rouge. Les poissons ont besoin d’une eau propre, d’un bassin naturel et écologique. Vous pourrez vous servir d’un aspirateur pour l’entretien de votre bassin. N’hésitez pas à retirer du bassin les feuilles mortes, afin d’éviter que celles-ci ne pourrissent dans l’eau.

Est-il conseillé de détenir un poisson rouge dans un bocal ?

Le poisson rouge a besoin, comme toutes les autres races, ont besoin d’un grand espace pour se déplacer de manière facile dans leur milieu aquatique. Alors, un bocal rond ne serait pas adapté pour ces gros ou petits poissons rouges; Même pour les alevins, car ceux ci finiront par grandir.
Faire usage d’un bocal pour votre poisson rouge, c’est réduire sa liberté.

Il faudrait garder ce genre d’animal dans un aquarium ou un bassin extérieur dont la capacité pourra permettre de se développer parfaitement.
Car, dans un espace trop réduit se produit un phénomène de nanification avec une taille anormale et aussi des malformations physiques. Ce qui pourra donc réduire la durée de vie du poisson rouge et d’autres conséquences. offrez à vos poissons rouges
des aquariums qui leurs sont adaptés.

Quel est le prix d’un poisson rouge ?

Le prix d’un poisson rouge, prend en compte un certain nombre de facteurs. Parmi ceux-ci nous avons, l’âge, la taille, le lieu de vente et la couleur. Un poisson rouge serait moins cher s’il provient d’une jardinerie. Mais, plus fragile que celui qui provient d’un espace d’élevage de masse. Voici donc quelques prix de poissons rouges selon leurs espaces.

  • Poisson rouge commun, taille compris entre 3 et 5 cm à partir de 2,50 euros
  • Poisson rouge Comète, taille compris entre 3 et 5 cm à partir de 3,50 euros
  • Poisson rouge Voile Chine, taille compris entre 3 et 5 cm à partir de 4,50 euros
  • Poisson rouge Voile Chine de plus de 10 cm à partir de 30 euros
  • Poisson rouge Oranda, télescope à partir de 6 euros
  • Poisson rouge Voile Chine, taille compris entre 6 et 10 cm à partir de 15 euros